Reconversion : Connaissez-vous le portage salarial ?

L’article L1251-64 du Code du travail définit le portage salarial comme étant « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage ».

Plus concrètement, cette forme de travail permet de lancer son activité, principalement dans les métiers du conseil, en déléguant l’aspect administratif à une entreprise de portage. Ce modèle est particulièrement intéressant pour réaliser un projet de reconversion professionnel dans de nombreux secteurs comme celui de l’immobilier par exemple. Cela peut se résumer comme une relation tripartite entre 3 acteurs : la société de portage salarial, le porté et ses clients.

Portage salarial immobilier : comment ça fonctionne ?

Pour en savoir plus je vous invite à visiter le site www.guideduportage.com

Leave a comment »

Eco-conduite, comment ça marche ?

Pour adopter un nouveau comportement responsable et réaliser des économies, l’éco-conduite tend à se généraliser à des fins écologiques et de sécurité routière. Comportement d’anticipation, choix d’un véhicule adapté et régulièrement entretenu sont autant de facteurs primordiaux pour tout adepte d’éco-conduite qui se respecte. Voici les traits essentiels de cette nouvelle démarche, essentielle en termes écologiques, budgétaires et sécuritaires.

route

L’éco-conduite, avant tout une question de comportement

L’éco-conduite se veut une conduite par anticipation, notamment en termes de comportement. Il ne s’agit pas uniquement de rouler moins vite, mais de rouler en réfléchissant. En effet, toute action d’un conducteur influe directement sur la consommation. Aussi est-il essentiel d’anticiper le trafic routier tout en utilisant les différentes fonctionnalités méthodiquement, qu’il s’agisse de l’accélérateur ou du frein, la boîte de vitesse ou la climatisation par exemple.
Mais en premier lieu, pour mieux interagir avec son véhicule, il faut également mieux le connaître. En particulier, la bonne connaissance du moteur permet de s’adapter à ses spécificités et, de fait, à sa conduite et sa consommation.

L’éco-conduite et le choix d’un véhicule

Au-delà de la question comportementale, l’éco-conduite se traduit aussi dans le choix d’un véhicule adapté. A ce titre, différents critères spécifiques méritent d’être pris en compte. Celui-ci devra tout d’abord correspondre au nombre de personnes devant être transportées. Il devra consommer peu et être alimenté d’un carburant conventionnel (essence ou diesel). S’agissant des véhicules électriques, présentant l’intérêt de ne créer aucun polluant ou gaz à effet de serre, il faut considérer l’offre qui reste faible sur le marché et une autonomie somme toute limitée. En revanche, le choix d’un véhicule hybride s’avère plus avantageux et un excellent compromis.
Il est également conseillé de prévoir tous les équipements nécessaires, mais pouvant impacter le plan environnemental, comme la boîte de vitesse, le pot catalytique ou la climatisation.

moteur-hybride

L’éco-conduite et l’entretien de son véhicule

S’il est important d’adopter un comportement exemplaire et de choisir un véhicule adapté, il est tout aussi impératif de veiller à son bon entretien. En l’occurrence, un moteur qui n’est pas correctement entretenu pourrait engendrer une surconsommation significative. Il est aussi essentiel de s’assurer que les pneus soient bien gonflés pour limiter la consommation et les risques d’accident. Certains travaux requièrent l’intervention d’un professionnel, mais certaines vérifications peuvent être assurées directement par l’automobiliste. Une telle démarche a vocation à déceler d’éventuelles anomalies en termes mécaniques, mais aussi sur le plan de la consommation.

Leave a comment »

Diagnostic énergétique et influence sur vos dépenses

Face à l’augmentation notable de la consommation d’énergie et les projections alarmistes mentionnant le doublement de la demande mondiale, une politique a été développée pour que l’ensemble de la population prenne conscience de l’importance de cet enjeu.

Dans ce cadre, un diagnostic de performance énergétique (ou DPE) permet d’apporter des précisions sur la performance énergétique d’un logement, à travers une évaluation de sa consommation d’énergie, mais aussi de l’impact sur l’émission de gaz à effet de serre, qu’il convient de diminuer. Fondé sur différents décrets et arrêtés, le DPE examine, à ce titre, le logement dans son ensemble (surface, équipements, orientation…) et établit une forme de classement, de A à G (A étant la meilleure performance et G la moins bonne). Ce classement se traduit sous la forme de deux étiquettes : une étiquette énergie (consommation énergie primaire) et une étiquette climat (gaz à effet de serre).

dpe
Ce diagnostic se compose, par ailleurs, de différentes recommandations pour qu’un utilisateur prenne connaissance des mesures les plus efficaces en matière d’économie énergétique.

En l’occurrence, il existe deux types d’économies d’énergie :

    • les petits gestes quotidiens qui impactent positivement sur la facture annuelle ;
    • les efforts ponctuels dont l’impact s’avère durable.

Tout d’abord, il s’agit de supprimer les mauvaises habitudes qui ont la fâcheuse tendance à augmenter le coût de la consommation d’énergie. En termes de confort thermique, sachez que la température idéale d’une pièce est de 19 degrés. Or près de la moitié des ménages la fixent à 20 degrés au moins. Pourtant, le fait de diminuer la température de 1 degré génère une réduction de 7% sur votre facture.

Il en est de même pour la lumière qui, à l’aide d’un variateur, permet de réaliser également une économie d’autant plus importante si vous vous équipez d’interrupteurs automatiques. Enfin, la mise en veille des appareils occasionne une économie oscillant entre 7% et 18%, ce qui représente un gain annuel de l’ordre de 20 à 100 euros.

L’électroménager, de son côté, occupe une place importante dans les dépenses d’énergie. Il est donc conseillé, par exemple, de choisir des appareils relevant de la classe A et privilégier le micro-ondes qui consomme bien moins qu’un four traditionnel.

Par ailleurs, les pouvoirs publics, soucieux de la prise de conscience par les particuliers de l’importance de la consommation énergétique, ont développé un certain nombre de leviers incitant un comportement économe. Parmi ces actions, il convient de souligner les subventions dédiées à l’acquisition d’équipements spécifiques (subventions ANAH ou ADEME, éco-prêt à taux zéro…) ou à des travaux d’isolation par exemple.

Différents moyens sont ainsi développés au titre de l’efficacité énergétique qui permet non seulement de réduire la consommation énergétique, mais aussi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Leave a comment »

Pollution : La circulation alternée ponctuelle est-elle vraiment utile ?

Le niveau de pollution dans l’air dans la capitale française a alarmé le gouvernement qui a imposé la circulation alternée ponctuelle comme solution. Mais est-ce vraiment la démarche à suivre ? Ce système est-il efficace ? Cette mesure controversée a pourtant eu des retours positifs en 1997 et en 2014 selon l’adjoint de l’Europe Ecologie Les Verts aux transports, Christophe Nadjovski. D’après les chiffres rapportés par l’agence AirParif, qui est chargée de prendre les mesures de la qualité de l’air, il y a eu une baisse conséquente de 15% d’émissions de particules PM10 pour ce qui est des trafics routiers et d’une baisse de 20% d’émissions d’oxyde d’azote.

peripherique-paris

A titre de rappel, la circulation alternée ponctuelle est une mesure demandée par le maire de Paris qui impose aux usagers de la route, de n’utiliser leur voiture qu’un jour sur deux. L’organisation est faite à partir des numéros sur les plaques minéralogiques, celles avec un numéro pair pourront circuler les jours pairs et les impairs pourront circuler le lendemain. Bien évidemment, comme c’est une lutte contre la pollution et que ce sont les voitures avec un moteur à combustion qui polluent le plus, les voitures électriques et hybrides sont exemptées de cette mesure. Pour que tout le monde puisse circuler, la mairie encourage vivement la population à utiliser les transports en commun, la marche ou le vélo. De plus, la ville accorde une heure gratuite à tous les abonnés Autolib’ ainsi qu’une journée entière pour les abonnées aux vélib’.

Cette mesure de circulation alternée ponctuelle a été réimposée en mars dernier. Selon toujours l’agence Airparif, il y a eu une nette baisse sur le niveau de pollution dans la ville. Les effets observés ont été immédiats, puisqu’ils ont pu enregistrer une baisse de 10 % de la pollution aux particules. Pour l’agence, cette mesure est très efficace et elle précise que si les conditions météorologiques étaient plus favorables, les effets auraient pu être encore plus considérables. La députée Cécile Duflot quant à elle, trouve que ce système ne soit plus ponctuel mais automatique à partir du moment où un seuil de pollution donné est atteint. D’ailleurs, cette solution fait partie des grandes lignes des revendications des écologistes sur le sujet de la circulation.

Le système est donc efficace mais il serait bénéfique pour la ville de passer en circulation alternée automatique. Il est important de préciser que la mise en place de ce système est annoncée à 11 heures la veille pour permettre aux usagers de prendre leurs dispositions.

Pollution parisienne en mars 2014

Pollution parisienne en mars 2014

Leave a comment »

Recycler ses bouteilles : un engagement écologique

Le recyclage des déchets fait partie des gestes les plus simples à faire en faveur de la planète. Chaque année, en France, environ 40 millions de tonnes de matières premières sont recyclées. Pourtant, cela reste toujours insuffisant compte tenu des enjeux environnementaux

Recycler ses déchets, un geste fort pour l’environnement
En récupérant toutes sortes de déchets du quotidien, il est possible de diminuer significativement la pollution de la planète tout en préservant ses ressources naturelles. D’une manière générale, le recyclage permet d’abaisser les prélèvements de l’homme sur la nature (ex : déforestation, puisage du pétrole, etc.). Le recyclage du plastique PET, entre autres, est une action simple permettant de préserver la faune et la flore.

recyclage plastique PETLe recyclage du plastique PET
Le plastique PET (Polytéréphtalate d’éthylène), qui est un plastique de type polyester saturé, a l’avantage de pouvoir être facilement recyclé. On côtoie au quotidien plusieurs types de produits en PET. C’est d’ailleurs cette matière qui compose la plupart des bouteilles transparentes ou colorées. Pour que le plastique soit entièrement décomposé, il faut généralement compter plusieurs centaines d’années, d’où l’importance primordiale du recyclage PET. De plus, récupérer une tonne de bouteilles en PET permet d’économiser plus de 800 litres de pétrole. A titre de comparaison, une bouteille plastique fabriquée en PET (ex : eau en bouteille, flacon de liquide vaisselle, etc.) peut notamment permettre de réaliser 7 cartes à puces.

La transformation du PET et des bouteilles plastiques en différents objets
Plusieurs centaines de centres de tri, répartis sur toute la France, permettent de récolter des millions de bouteilles et d’objets en PET. Après la collecte, ces derniers sont triés, broyés, lavés et régénérés pour constituer une matière première utilisée par de nombreuses industries. C’est notamment le cas pour les fabricants textiles : 17 bouteilles PET d’1,5 litre permettent de réaliser un oreiller. La valorisation plastique est très variée : cette matière peut également être utilisée pour concevoir des montres, des sièges pour enfant, de la moquette, des stylos, etc. De plus, sans passer par un centre de tri, il est également possible de recycler, en toute facilité, ses propres bouteilles en plastique. En effet, il suffit de réaliser, avec de simple ciseaux, des découpes variées dans des bouteilles en PET. En recollant ces éléments, en fonction de ses envies, différents objets et accessoires peuvent ainsi prendre forme : vase, corbeille à fruits, trousse, moulin à vent, porte-journal, etc.

Il est donc capital de penser à recycler ses bouteilles. Il ne faut pas hésiter à aller les déposer régulièrement dans un centre de tri. Cela est, plus que jamais, un geste essentiel pour préserver la nature et donner une seconde vie à toutes ces bouteilles.

Leave a comment »

Le portage, vous connaissez ?

Je change un peu de mes sujets de prédilection pour vous parler d’un statut découvert assez récemment : le portage salarial. Si vous cherchez à lancer votre activité en tant qu’indépendant, il peut être tentant d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur qui est assez populaire. Vous n’avez qu’à poser la question autour de vous, il y a de fortes chances pour qu’on vous le cite en exemple !

Le portage est lui bien moins connu, à tort. J’ai moi-même découvert son existence que très récemment en lisant cet article. Bref, qu’est ce que c’est que le portage ?

Le concept peut paraitre complexe au premier abord, mais c’est assez simple. Vous travaillez en tant que freelance auprès de vos clients, et c’est la société de portage qui sert d’interface pour toute la partie administrative (paie, gestion des factures, comptabilité, etc.). Cela a un coût, environ 10% du chiffre d’affaires annuel. Voilà, c’est tout simple, c’est-ce pas ?

Si ce n’est toujours pas clair, un schéma est disponible ici.

Vous souhaitez partager votre avis et en discuter avec moi, les commentaires sont là pour ça !

D’autres articles sur ce sujet :
http://www.lesnouvellesconquerantes.fr/travailler-pour-soi-et-vivre-mieux-quelle-alternative-vous-convient-vraiment/
http://www.gautier-girard.com/interviews-dentrepreneurs-et-de-managers/creer-son-entreprise-pourquoi-opter-pour-le-portage-salarial/
http://www.lenouveleconomiste.fr/lesdossiers/cadres-independants-portage-salarial-ou-auto-entreprise-25936/

Leave a comment »

5 bases en mécanique pour entretenir une voiture chez soi

Si le moteur d’une voiture ne présente aucun souci particulier, il n’est pas nécessaire de l’emmener chez un garagiste pour un entretien classique. Quelques techniques de base en mécanique suffisent pour bien entretenir le véhicule chez soi.  Cependant, dès qu’un modèle de voiture a des pièces spécifiques, il sera souvent nécessaire d’aller dans un garage de la marque. Par exemple, pour changer la pièce d’une voiture Renault, neuve ou d’occasion, seule les garagistes Renault disposeront des pièces et des outils obligatoires pour mener à bien les travaux.

Lire la suite »

Leave a comment »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.