Posts tagged écologie

Diagnostic énergétique et influence sur vos dépenses

Face à l’augmentation notable de la consommation d’énergie et les projections alarmistes mentionnant le doublement de la demande mondiale, une politique a été développée pour que l’ensemble de la population prenne conscience de l’importance de cet enjeu.

Dans ce cadre, un diagnostic de performance énergétique (ou DPE) permet d’apporter des précisions sur la performance énergétique d’un logement, à travers une évaluation de sa consommation d’énergie, mais aussi de l’impact sur l’émission de gaz à effet de serre, qu’il convient de diminuer. Fondé sur différents décrets et arrêtés, le DPE examine, à ce titre, le logement dans son ensemble (surface, équipements, orientation…) et établit une forme de classement, de A à G (A étant la meilleure performance et G la moins bonne). Ce classement se traduit sous la forme de deux étiquettes : une étiquette énergie (consommation énergie primaire) et une étiquette climat (gaz à effet de serre).

dpe
Ce diagnostic se compose, par ailleurs, de différentes recommandations pour qu’un utilisateur prenne connaissance des mesures les plus efficaces en matière d’économie énergétique.

En l’occurrence, il existe deux types d’économies d’énergie :

    • les petits gestes quotidiens qui impactent positivement sur la facture annuelle ;
    • les efforts ponctuels dont l’impact s’avère durable.

Tout d’abord, il s’agit de supprimer les mauvaises habitudes qui ont la fâcheuse tendance à augmenter le coût de la consommation d’énergie. En termes de confort thermique, sachez que la température idéale d’une pièce est de 19 degrés. Or près de la moitié des ménages la fixent à 20 degrés au moins. Pourtant, le fait de diminuer la température de 1 degré génère une réduction de 7% sur votre facture.

Il en est de même pour la lumière qui, à l’aide d’un variateur, permet de réaliser également une économie d’autant plus importante si vous vous équipez d’interrupteurs automatiques. Enfin, la mise en veille des appareils occasionne une économie oscillant entre 7% et 18%, ce qui représente un gain annuel de l’ordre de 20 à 100 euros.

L’électroménager, de son côté, occupe une place importante dans les dépenses d’énergie. Il est donc conseillé, par exemple, de choisir des appareils relevant de la classe A et privilégier le micro-ondes qui consomme bien moins qu’un four traditionnel.

Par ailleurs, les pouvoirs publics, soucieux de la prise de conscience par les particuliers de l’importance de la consommation énergétique, ont développé un certain nombre de leviers incitant un comportement économe. Parmi ces actions, il convient de souligner les subventions dédiées à l’acquisition d’équipements spécifiques (subventions ANAH ou ADEME, éco-prêt à taux zéro…) ou à des travaux d’isolation par exemple.

Différents moyens sont ainsi développés au titre de l’efficacité énergétique qui permet non seulement de réduire la consommation énergétique, mais aussi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Leave a comment »

Locataires : demandez le DPE de votre logement

Vous allez rentrer dans un nouveau logement. Dans les grandes villes, trouver un logement pour un prix décent relève de l’exploit. Bien souvent, ces logements sont équipés de façon sommaire au niveau énergétique : avec chauffage électrique et fenêtre mal isolée. Un cocktail qui peut faire très mal au portefeuille du locataire. Si c’est le cas, n’hésitez pas à demander le DPE de votre logement à votre propriétaire.

Qu’est ce qu’un DPE ? C’est le Diagnostic de Performance Energétique d’un logement. Chaque nouveau locataire peut consulter ce diagnostic au moment de l’entrée dans le logement. Il permet à chacun d’évaluer le volume de sa consommation énergétique et le montant de ses dépenses énergétiques annuelles.
Ce diagnostic doit être réalisé par des professionnels certifiés. Il fournit :
– une estimation de la consommation énergétique (en kWh/m2/an),
– le coût moyen de votre consommation énergétique,
– l’impact environnemental de votre consommation énergétique,
– une note de A à G sur la qualité énergétique votre logement,
– des recommandations de travaux à faire pour faire baisser la consommation énergétique du logement.

Pour info, si la note de votre logement est comprise entre F et G, vous êtes en dessous de la moyenne des logements.
En France, la moyenne du Parc immobilier obtient une note de E avec 240 kWh/m2/an.

En vous appuyant sur le DPE, vous pourrez ainsi mieux justifier votre demande pour de nouvelles fenêtres ou pour remplacer le vieux convecteur électrique qui vous sert de chauffage par des équipements performants. Et si votre propriétaire vous dit qu’il n’a pas d’argent à investir dans votre logement, conseillez-lui de faire un prêt travaux écologique et de faire jouer le crédit d’impôt énergie.

Comments (1) »

Doutes sur les vertus écolos de la lampe fluo-compacte

Depuis le 1 er juillet, les lampes à incandescence de 60 W ont été bannies des supermarchés français au profit des lampes fluo-compactes, plus respectueuses de l’environnement. Certains blogueurs mettent en cause les bienfaits écolos de ces lampes fluo-compactes. Et ils ont bien raison…

Car depuis le Grenelle de l’environnement, le gouvernement s’est engagé à promouvoir les lampes fluo-compactes. Selon l’Ademe, ces lampes fluo-compactes présentent les avantages suivants :

  • Elles consomment 5 à 6 fois moins d’énergie qu’une ampoule à incandescence, pour une puissance d’éclairage équivalente.
  • Elles ont une durée de vie 6 à 7 fois supérieure que la lampe à incandescence.
  • Au cours de son utilisation, une ampoule fluo-compacte permet d’économiser 33 euros, soit 330 kW/h.
  • Ces lampes fluo-compactes sont 100% recyclables.

Maintenant, voici les objections relevées dans la presse ou la blogosphère :

  • Les lampes fluo-compactes contiennent du mercure et de l’alumium. Ce sont des déchets dangereux. On est loin d’être certain que la majorité des consommateurs rapporteront leurs ampoules dans un magasin.
  • La production de lampe fluo-compacte coûte cher. Du coup, les usines ont été délocalisées en   Chine, au Maroc et en Inde pour exploiter une main d’œuvre peu coûteuse. Résultat : les lampes que l’on achetait en France ou en Europe sont importées d’Asie ou d’Inde. Et le bilan CO2 dans tout ça ? Sans oublier le cortège de chômeur sacrifié sur l’autel  de l’environnement…
  • Enfin, les  ampoules fluo-compactes ne tiennent pas leurs promesses de longévité/

Bref,  si la lampe fluo-compacte a tué la lampe incandescente  au nom du mieux disant écologique, n’oublions pas que d’autres solutions existent.

Car nos gouvernants auraient dû soutenir la recherche et l’innovation de lampes à LED (diode électroluminescentes) bien plus prometteuses que les flocompactes.

Bientôt, ces lampes LED devraient proposer un éclairage plus agréable car plus proche de la lumière naturelle,  moins chère et  plus écolo ce qui devrait militer le montant de votre pret travaux si vous aviez l’intention de rénover votre logement. Le tout sans ondes électromagnétiques et sans mercure !

Dans  ce contexte, la LED ne tardera pas à faire sauter la fluo-compacte !

Leave a comment »