maison

Diagnostic énergétique et influence sur vos dépenses

Face à l’augmentation notable de la consommation d’énergie et les projections alarmistes mentionnant le doublement de la demande mondiale, une politique a été développée pour que l’ensemble de la population prenne conscience de l’importance de cet enjeu.

Dans ce cadre, un diagnostic de performance énergétique (ou DPE) permet d’apporter des précisions sur la performance énergétique d’un logement, à travers une évaluation de sa consommation d’énergie, mais aussi de l’impact sur l’émission de gaz à effet de serre, qu’il convient de diminuer. Fondé sur différents décrets et arrêtés, le DPE examine, à ce titre, le logement dans son ensemble (surface, équipements, orientation…) et établit une forme de classement, de A à G (A étant la meilleure performance et G la moins bonne). Ce classement se traduit sous la forme de deux étiquettes : une étiquette énergie (consommation énergie primaire) et une étiquette climat (gaz à effet de serre).

dpe
Ce diagnostic se compose, par ailleurs, de différentes recommandations pour qu’un utilisateur prenne connaissance des mesures les plus efficaces en matière d’économie énergétique.

En l’occurrence, il existe deux types d’économies d’énergie :

    • les petits gestes quotidiens qui impactent positivement sur la facture annuelle ;
    • les efforts ponctuels dont l’impact s’avère durable.

Tout d’abord, il s’agit de supprimer les mauvaises habitudes qui ont la fâcheuse tendance à augmenter le coût de la consommation d’énergie. En termes de confort thermique, sachez que la température idéale d’une pièce est de 19 degrés. Or près de la moitié des ménages la fixent à 20 degrés au moins. Pourtant, le fait de diminuer la température de 1 degré génère une réduction de 7% sur votre facture.

Il en est de même pour la lumière qui, à l’aide d’un variateur, permet de réaliser également une économie d’autant plus importante si vous vous équipez d’interrupteurs automatiques. Enfin, la mise en veille des appareils occasionne une économie oscillant entre 7% et 18%, ce qui représente un gain annuel de l’ordre de 20 à 100 euros.

L’électroménager, de son côté, occupe une place importante dans les dépenses d’énergie. Il est donc conseillé, par exemple, de choisir des appareils relevant de la classe A et privilégier le micro-ondes qui consomme bien moins qu’un four traditionnel.

Par ailleurs, les pouvoirs publics, soucieux de la prise de conscience par les particuliers de l’importance de la consommation énergétique, ont développé un certain nombre de leviers incitant un comportement économe. Parmi ces actions, il convient de souligner les subventions dédiées à l’acquisition d’équipements spécifiques (subventions ANAH ou ADEME, éco-prêt à taux zéro…) ou à des travaux d’isolation par exemple.

Différents moyens sont ainsi développés au titre de l’efficacité énergétique qui permet non seulement de réduire la consommation énergétique, mais aussi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Publicités
Par défaut
maison

Des idées déco récup à adopter

La récup connaît depuis quelques années un succès qui ne cesse de croître. Elle est plus que jamais à l’honneur en décoration, alliant originalité et économie. Vous voulez donner du caractère à votre intérieur sans vous ruiner ? Adoptez ces quelques idées !

Lire la suite

Par défaut
maison

Les accessoires indispensables pour faire de l’art floral

Voilà pas mal de mois que j’avais laissé tomber mon blog. Je profite d’un petit moment de calme pour aborder un sujet léger, parfait pour supporter la chaleur actuelle : art floral. Dans la ligné du scrapbooking and co cette activité est parfaite pour allier mon amour des plantes et mon envie de me déstresser.

Art-floral

Après avoir pratique un peu l’art floral, j’ai listé le matériel à avoir à portée de main si vous aussi vous souhaitez vous y mettre (et je vous le conseille !). Lire la suite

Par défaut
maison

La nocivité des produits d’entretien de la maison

Les produits détergents nous aident bien au quotidien. Le seul hic, c’est qu’ils s’avèrent être assez toxiques. En terme de pollution de l’air intérieur, les produits ménagers sont classés au premier rang. En effet, ils dégagent souvent du formol et du benzène, deux produits réputés cancérigènes qui restent dans l’air ambiant longtemps après l’utilisation du produit. Lire la suite

Par défaut
maison

Le bois en autoclave : un bois qui protège l’environnement

Le bois traité en autoclave présente de nombreuses propriétés intéressantes.
En plus d’apporter de la solidité et de la durabilité, le traitement en autoclave est un procédé qui respecte l’environnement.

En effet, les produits utilisés pour traiter le bois placé dans l’autoclave sont des produits bioacides qui sont autorisés et réglementés
L’énergie nécessaire est de plus peu importante et il n’est pas nécessaire de renouveler le traitement. L’autoclave ne génère que peu d’émission.

C’est pourquoi les abris en bois sont aujourd’hui construits dans ce matériau.

De plus, le bois est lui-même un matériau écologique puisqu’il permet d’emprisonner le CO2 et a des propriétés d’isolant acoustique et thermique. Indirectement, il évite donc d’utiliser des combustibles pour le chauffage qui pourraient être nocif pour l’environnement.

La catégorie 4 de bois en autoclave (Bois en contact avec le sol. Bois immergé en eau douce) permet de garantir 10 ans les abris de jardin.

Pour obtenir un bois en autoclave :

  • On place le bois dans l’autoclave
  • On crée un vide pour chasser l’air du bois
  • On injecte un produit de préservation sous une forte pression
  • On recrée un vide pour sécher le tout

Si vous souhaitez plus d’informations sur les abris de jardin, vous pouvez consulter le blog de Maisonelle.

Par défaut