Sortie du nucléaire : pas de débat en France

Alors que l’Allemagne prévoit que 100% de son énergie viendra des énergies renouvelables ( éolienne, géothermie, solaire) en 2050, la France mise toujours sur le nucléaire. Qui gagnera la bataille ?

Actuellement, moins d’un tiers de l’électricité est d’origine nucléaire en Allemagne. On estime même que 30% de l’énergie sera d’origine renouvelable en 2030. Actuellement 15% de l’énergie est d’origine verte. Les Allemands sont aussi en première ligne dans le projet Désertech, qui consiste à installer des panneaux photovoltaiques dans le Sahara. Ce projet pourrait permettre de couvrir 15% des besoins en électricité de l’Europe entière d’ici 2050.

En France , 80% de l’électricité est d’origine nucléaire. La France compte dans les prochaines années sur les nouveaux réacteurs EPR qui permettent de produire plus d’électricité tout en consommant moins d’uranium. Les avantages consentis pour les énergies renouvelables (crédits d’impôts, coûts de rachats avantageux, exonération de TVA) ont été supprimés ou nettement amoindris en 2010. Les principaux acteurs de la filière énergie renouvellable accusent régulièrement le lobby nucléaire de leur mettre des bâtons dans les roues.

Alors que l’Allemagne utilise encore de nombreuses centrales à charbon, la France dispose d’une énergie électrique plus propre sur le plan du bilan carbone.  Cette stratégie va de pair avec le passage à la voiture électrique qui devra être entamée en 2012.

Pour autant, les partisans du nucléaire, obsédés par les rendements et les coûts à court terme négligent un facteur essentiel dans leurs calculs : le nucléaire n’est pas populaire en France. Là où les énergies renouvelables font la fièrté des allemands (ils sont numéro 2 dans le secteur des éoliennes).

Pire encore, après Fukushima, le nucléaire est vécu comme une source d’insécurité. Ce caractère anxiogène, qui se renforcera à chaque alerte dans une centrale, conduira les dirigeants de tous les pays à abandonner le nucléaire. Et lorsque les coûts de production du renouvelable seront compétitifs, d’ici 10 à 15 ans selon les allemands, le nucléaire n’aura plus aucun avantage. Surtout si on intègre les coûts de traitements des déchets qui vont augmenter…

Autre  facteur qui contribuera à démoder le nucléaire, l’organisation de la production d’énergie se fera en réseau, un peu à la manière de la toile internet. Chaque foyer ou immeuble aura ses sources de productions d’énergie renouvelable, en fonction des régions où ils se situent. En théorie, si on mettait 2 éoliennes par commune, on produirait assez d’électricité pour fournir l’ensemble du pays. Dans ce contexte, la France risque de se trouver ne porte à faux avec des modes de productions souples, alors que l’énergie nucléaire nécessite une production centralisée et lourde en terme de sécurité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :