Le choix amer du nucléaire

Avec la crainte d’une catastrophe nucléaire majeure au Japon, il y a de quoi s’interroger sur les dernières décisions prises en France en matière de politique énergétique. Certes, nous avons vu sur ce blog que les énergies renouvellables n’étaient pas toutes exemptes de reproches. La filière photovoltaique par exemple dégage du CO2 et importe massivement des panneaux en provenance de Chine, dont les conditions de fabrication restent opaques. Mais il n’y a rien de comparable avec une énergie qui peut menacer en moins de temps qu’il n’en faut pour dire stop, la vie de plusieurs millions de personnes pendant des dizaines voire des centaines années.

Et pendant ce temps là, la filière française du nucléaire continue à vendre des centrales dans des pays émergents à la stabilité politique et économique incertaine. Comme le dit bien un journaliste militant de l’écologie, le nucléaire a totalement évacué le facteur humain en niant la possibilité d’une erreur. Il n’y a pourtant rien de plus partagé que l’erreur sur notre planète.

Espérons que nos politiques seront le reconnaître et reviendront sur leurs décisions de pénaliser les foyers et les entreprises qui ont  fait le choix de l’éolien et du photovoltaique. Car avec tous leurs inconvénients (coûts, rendement, etc.)  les énergies renouvelables peuvent nous éviter des catastrophes qui risquent de coûter très chères à notre planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :