Comment le gouvernement saque les aides écolos ?

Rigueur oblige, le gouvernement s’en prend aux financement des équipements écologiques. Il vous reste 3 mois pour profiter des aides ancienne version.

Nous vous l’avions annoncé le 16 août sur ce blog : les aides accordées par l’Etat aux travaux écolos vont être drastiquement réduites. Une décision injuste et surtout inefficace sur le plan économique. Toujours est-il que vous avez intérêt à commencer vos travaux écolos avant le 1er Janvier 2011. Il vous reste donc 3 mois pour profiter pleinement des aides.

Car l’ensemble des aides actuelles seront rabotées de 10%. Si vous installez une pompe à chaleur, vous serez subventionné à hauteur de :

40% en 2010,

36% en 2011,

Pour des doubles-vitrages, le financement accordé par l’Etat passera de :

25% en 2010 à

22,5% en 2011.

« La liste des travaux éligibles, qui évolue chaque année, sera, elle aussi, fortement réduite, mais par voie de circulaire » annonce Les Echos.

Mais le vrai secteur sacrifié sera le Photovoltaïque. Le photovoltaïque serait victime de son succès selon le gouvernement. Car la production d’électricité solaire devrait atteindre les objectifs qu’on se fixait pour 2020 dès 2011. Conséquence : les revenus tirés par les propriétaires de panneaux de la vente de kw/h vont baisser de 12%.

Du coup de photovoltaïque sera saqué dès 2011 : le crédit d’impôt passe de 50% à 25%.

Ceux qui optent pour l’énergie solaire bénéficieront tout de même d’une TVA à 5,5 % et d’une aide de l’ANAH – l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat. Mais le signal est clair, EDF par la voie du gouvernement siffle la fin de la récré en sacrifiant le photovoltaïque.

Une décision stupide alors que l’Etat s’apprête à dépenser des dizaines de millions d’euros pour un super réacteur EPR et pour rénover le parc vieillissant de centrale nucléaire.

A terme, la généralisation du photovoltaïque et d’un réseau de producteur d’électricité aurait été beaucoup plus économique. Au lieu de cela, le gouvernement défend des niches fiscales électoralistes comme la TVA sur la restauration à 5,5% ou celle accordée aux chaînes payantes par câble (Canal Plus etc.) au nom de l’exception culturelle. Une politique de crédits sur les travaux écolos serait beaucoup plus efficace car porteuse de création de nombreux emplois.

A quand l’exception environnementale ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :